À propos de la chocolaterie

Situées à Magog, dans les Cantons-de-l’Est, nous vous proposons une large gamme de chocolats et de pâtisseries qui sauront ravir les plus fins gourmands.
Notre grande variété de chocolats fins (plus de 30), tous plus succulents les uns
que les autres, est confectionnée sur place, à la main, et inspirée de la grande tradition de la chocolaterie belge. Vous pouvez également vous procurer nos chocolats dans plusieurs points de vente.

«C’est par besoin personnel que nous avons tout naturellement choisi de créer une boulangerie en juin 1986. Rien ne nous prédestinait à nous lancer en commerce n’ayant aucun historique personnel ou familial dans ce domaine et encore moins dans la boulangerie. Mais cette idée un peu folle au départ nous a permis de nous rendre pas à pas où nous sommes aujourd’hui».

– Alain et Danielle Vanden Eynden

Une histoire de famille

Derrière la chocolaterie se cachent Alain et Danielle Vanden Eynden, un couple originaire de Belgique et arrivé au Québec en 1982, ainsi que leur fils, Nicolas, cuisinier de formation. Le 14 juin 1986, Alain et Danielle ont ouvert leur premier commerce dans le Canton d’Orford, le Panier à Pain. Pain frais du jour, des croissants, des chocolatines et autres viennoiseries, le tout cuit sur place, étaient au menu.

Avec le temps, petit Panier est devenu grand. Il s’est déplacé plusieurs fois et s’est même dédoublé pour s’ouvrir à Magog au centre-ville.

La passion du chocolat
avant tout

Dès 1988, le couple commence à confectionner son chocolat à la boulangerie, après avoir suivi des formations auprès de professionnels à l’académie Cacao Barry. Il se découvre une véritable passion. Puis, en 2004, les deux boulangeries ont été vendues pour se consacrer essentiellement au chocolat en fondant l’atelier Vanden Eynden. En 2015, Nicolas, le fils ainé, se joint à l’équipe et ajoute toute son expérience culinaire et son savoir-faire en tant que cuisinier. On peut officiellement dire que Chocolats Vanden Eyden est une histoire de famille! La chocolaterie autrefois annexée à la résidence familiale, compte maintenant deux succursales et emploie six personnes à temps plein, ainsi que six autres à temps partiel.